De l’huile essentielle au parfum

L’idée de cet article s’est imposée au fil de mes rencontres et de cette curiosité autour de ma profession.

“Parfumeur… tu es nez ? C’est bien cela ! Comment fais-tu un parfum ? Comment trouves-tu l’inspiration ? …” sont des questions qui me sont souvent posées.

Vous vous doutez bien que je ne livrerais pas tous les secrets des parfumeurs mais cet article vous donnera une idée sur le processus créatif d’un parfum.

Le parfumeur

Un parfum est créé par un parfumeur que l’on appelle également un nez. Pour certains ce terme de « nez » est considéré comme restrictif.

En effet, il prend en compte uniquement l’aspect anatomique de notre travail et néglige la dimension de recherche créative et artistique qui est pourtant très importante.

La sensibilité et la personnalité du parfumeur font l’une comme l’autre partie intégrante de ses créations de parfums. C’est pour lui une manière de s’exprimer comme un musicien le fait par sa musique. L’élaboration d’un parfum passe par un processus artistique d’interprétation d’éléments plus ou moins complexes. Quels sont ces éléments ?

Selon le parfumeur, celui-ci préfèrera imaginer un parfum en partant de photographies, de musiques, de sculptures, de textures… ou alors il préfèrera avoir une description plus précise de l‘odeur du parfum qu’il devra créer comme par exemple « un parfum fleuri jasminé avec des facettes boisées ».

Ces éléments transmis par l’équipe marketing ou directement par son client seront les bases de son travail. Il pourra alors imaginer un ou plusieurs parfums traduisant la demande initiale.

Comment un parfumeur passe d'une huile essentielle à un parfum ?

Un parfum se compose d’ingrédients naturels et synthétiques. Les ingrédients naturels proviennent de fleurs, d’arbres, de semences… Les ingrédients dits synthétiques sont réalisés par des chimistes en laboratoire et sont parfois des molécules qui existent déjà à l’état naturel. Contrairement à une idée reçue, ces ingrédients ne sont pas toujours plus mauvais pour la santé que les ingrédients naturels (un prochain article abordera le thème des ingrédients –aspect, restriction, mode d’obtention-).

Comme un cuisinier, un parfumeur joue de ces ingrédients pour élaborer sa recette. Il notera l’ensemble des matières qui lui seront nécessaires pour obtenir l’odeur souhaitée et rédigera sa formule selon ses inspirations. D’essais en essais, il sentira et équilibrera chaque ingrédient. Lorsque ces formules sont pesées au laboratoire, c’est de la vraie pâtisserie. Les mesures se doivent d’être extrêmement précises.

Comme un parolier, nous pouvons parfois avoir l’angoisse de la feuille blanche, parfois au bout de plusieurs essais, nous ne sommes pas toujours convaincus alors nous déchirons la feuille pour mieux recommencer.

Une fois les huiles essentielles et ingrédients synthétiques assemblés, ils pourront être mélangés à de l’alcool dans le cas des parfums que vous portez ou à une base shampooing, crème, cire de bougie…

Ce travail peut prendre plusieurs mois. Les matières utilisées doivent s’apprivoiser une fois mélangée. Il faut donc leur laisser du temps et ne pas sentir trop vite les essais. Plusieurs semaines peuvent parfois être essentielles pour qu’un ingrédient trouve sa place dans la formule. Il faut savoir faire preuve de patience pour que le parfum se stabilise avant de le sentir.

Lorsque l’accord souhaité est obtenu, le parfum est alors achevé.

Il faudra encore attendre plusieurs mois pour que vous puissiez le découvrir. Fini les petits flacons de laboratoire, il va se parer d’un beau packaging et d’un joli nom pour s’offrir à vous.

Partagez cet article

© All rights reserved. Powered by VLThemes.