La tubéreuse, belle de nuit… pas uniquement

La tubéreuse est délicate, belle, d’un blanc pur et d’un parfum enivrant. Alors pourquoi tant de méfiance envers cette jolie fleur.

Studio Royale, J.M. van Berkel

La tubéreuse, son histoire et ses mythes

La tubéreuse nous vient tout droit du Mexique. Elle aurait été importée par un missionnaire français dans les années 1530 et fût cultivée à Grasse au XVIIème siècle. D’anciennes gravures témoignent d’une fleur composée, à l’origine, de 6 pétales uniquement. Aujourd’hui, la variété la plus cultivée, la Perle, peut en posséder jusqu’à 24.

La tubéreuse est une fleur pleine de contradiction. Apaisante et excitante, innocente et tentatrice.

Elle ne s’habille que de blanc symbolisant sa douceur, sa fragilité et sa pureté. Son parfum quant à lui stimule nos sens et notre créativité.

Son parfum enivre, hypnotise à tel point qu’en Italie à la Renaissance, les jeunes filles étaient interdites de se promener dans ces champs. Les italiens pensaient que le parfum suave et animal de cette fleur si délicate risquait de leur faire tourner la tête ou que des hommes étourdis par ce parfum pourraient les importuner.

Pourtant il se dit également que la tubéreuse protège des mauvais esprits celui ou celle qui la porte.

En Inde, surnommée Jacinthe des Indes ou belle de nuit, elle est un symbole très important. Elle s’utilise en guise d’offrande dans les temples ou pour frayer un tapis aux éléphants (animaux vénérés en Inde). Lors des mariages, la tubéreuse est partout, en collier de fleur, dans les cheveux ou encore pour la décoration.

La tubéreuse et ses parfums

La tubéreuse nous confit son odeur grâce à la distillation par solvant volatil. Avant que cette technique soit développée, c’était par l’enfleurage qu’elle livrait ses secrets. Il faut environ 1000 fleurs pour obtenir 1kg d’huile essentielle. Son faible rendement la rend précieuse.

C’est avec Fracas qu’elle fait son entrée en parfumerie, soliflore qui lui est consacré. La marque Piguet le sort en 1948 réalisé par Germaine Cellier. Un parfum de caractère, un parfum puissant, un parfum moderne. Les femmes auront quelques difficultés à se l’approprier de peur qu’il soit trop fort. Fracas rentrera dans l’histoire de la parfumerie, porté par des femmes qui lui correspondent.

Il sera le prédécesseur de beaucoup d’autres parfums : Nuit de Tubéreuse de L’Artisan Parfumeur, Tubéreuse Criminelle de Serge Lutens, Amarige de Givenchy, Poison de Dior et bien d’autres.

La belle de nuit divise tout comme ces parfums qui la mettent en scène. Certains disent tout de même que Fracas de Piguet n’a encore jamais été égalé.

La tubéreuse thérapeutique

Erotisme en veux-tu, en voilà… Elle est la fleur stimulatrice du désir charnel. Elle est également réputée pour diminuer l’anxiété.

Carte d’identité de la tubéreuse

Nom propre : Polianthes (poli = plusieurs, anthos = fleurs) tuberosa

Origine : Mexique initialement, puis Inde, Egypte, Maroc, Comores, Chine, France

Famille : Asparagaceae

Description olfactive : fleur blanche, pharmaceutique, miellé, animale, épicée

Floraison : De juin à novembre

Dimensions : hauteur environ 1m

Anaïs Fournial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*